Site officiel du Comité FFRandonnée Bretagne

Balisage et signalisation

Pour permettre la pratique et le développement de la randonnée pédestre, la FFRandonnée a créé un réseau qui compte aujourd'hui près de 90 000 km de sentiers de Grande Randonnée (GR® et GR de Pays®) auxquels s'ajoutent 115 000 km d'itinéraires de Promenade et Randonnée, soit 180 000 km reconnus et entretenus par quelques 6000 baliseurs bénévoles de la Fédération.  

Les itinéraires connus sous le nom de GR® et GRP®, balisés respectivement de marques blanc-rouge et jaune-rouge, sont des créations de la FFRandonnée. Ils sont protégés au titre du code de la propriété intellectuelle. © Fédération Française de la Randonnée Pédestre.


 

 

Balisés en "blanc et rouge", les GR® sont principalement de sentiers linéaires (ex : le GR® 34 qui longe le littoral de la Bretagne du Mont-Saint-Michel à Saint-Nazaire.
Au fil des années, un certain nombre de boucles, destinées à valoriser un territoire homogène par sa culture, son patrimoine, son économie, sont venues s'ajouter, on les appelle les GR® de Pays, et pour les différencier, on les balise en "jaune et rouge". (ex : le GR® de Pays Tour de Brocéliande)
Les PR (Promenade et Randonnée) proposent des itinéraires d'une durée inférieure à une journée de marche et maillent tout le territoire. La palette des PR répond à tous les goûts et à tous les niveaux. Ces itinéraires sont le plus souvent balisés d'un trait jaune.

Sur le terrain, le jalonnement des sentiers consiste en marques de peinture sur les rochers, les arbres, les murs, les poteaux. Leur fréquence est fonction du terrain.

Le balisage et la signalisation des itinéraires de randonnée pédestre sont régis par une Charte officielle. Cette Charte apporte une cohérence sur tout le territoire et garantit la qualité des matériaux et des procédés de fabrication (respect de l’environnement des sentiers, durabilité des matériaux et des couleurs utilisés, etc.).

Dans le prolongement de cette Charte, la Fédération a décidé d’attribuer un agrément aux fabricants qui partagent les mêmes préoccupations qualitatives et environnementales. Pour bénéficier de cet agrément, les professionnels de la signalisation doivent satisfaire à un cahier des charges assurant le respect de ces principes.